Se connecter
LES JO ET AUTRES CHAMPIONNATS

LES JO ET AUTRES CHAMPIONNATS


Toute l'association

Article publié le 01/09/2018

CHAMPIONNAT D EUROPE - Tir Fita Individuel 2018

Deux médailles, une d’or et une d’argent pour les archers français engrangées lors des finales arc à poulies des Championnats d’Europe qui se déroulent ce samedi dans le centre ville de Legnica (Pologne). L’équipe masculine a ouvert la journée avec une défaite en finale face à la Grande Bretagne, l’équipe mixte composée de Sophie Dodémont et Jean-Philippe Boulch remporte l’or face aux Pays Bas. Dans les deux petites finales individuelles, les Bleus se sont incliné ; Sophie Dodémont face à la Danoise Tanja Jensen et Pierre-Julien Deloche face à l’Italien Federico Pagnoni.

Boulch et Dodémont champions d'Europe en double mixte

L'équipe masculine arc à poulies médaillée d'argent

Ce fut une matinée marathon pour les archers français en arc à poulies avec quatre finales disputées en deux heures et demi, entrecoupées par une cérémonie de podium.

Finale Or Equipe masculine
France – Grande Bretagne
Dans ce contexte les Bleus ont débuté avec une défaite concédée face à la Grande Bretagne dans la finale par équipe masculine. À trois flèches de la fin du match, les Français comptaient un point d’avance. Alors que les Britanniques concluaient avec trois 10, les Bleus lâchaient un 8, un 10 et un 9 pour conclure. Score final 231-229 en faveur de la Grande Bretagne. Pierre-Julien Deloche, Jean-Philippe Boulch et Sébastien Peineau décrochent l’argent.

Finale Or Équipe mixte arc à poulies
Pays-Bas - France
Immédiatement après sa finale par équipe, Jean-Philippe Boulch a enchaîné sa deuxième finale de la matinée, cette fois en mixte, associé à Sophie Dodémont. Pas évident pour le géant breton de se remettre dedans après la déception de la finale perdue face aux Anglais. Mais Sophie Dodémont souriante en arrivant sur le pas de tir, a été déterminante pour aider son partenaire à entrer tout de suite dans le match. D’entrée, les Bleus ont pris l’avantage d’un point et l’ont accru grâce à une deuxième volée à 40-40, tandis que les Néerlandais Schloesser et Vermeulen lâchaient encore 2 points. À l’attaque de la 4èmevolée, avec 4 points d’avance, les Français sereins, tiraient trois 10 et concluaient par un 9 s’offrant ainsi le titre malgré une dernière volée parfaite des Hollandais. Score final : 157-153.  C’est la troisième médaille d’or internationale et le premier titre européen pour le mixte français !

Finale Bronze arc à poulies femmes
Tanja JENSEN (DEN) – Sophie DODÉMONT (FRA)
Cette fois c’était au tour de Sophie Dodémont d’enchaîner le mixte, la cérémonie des podiums pour entrer quelques minutes plus tard à nouveau dans l’arène, disputer le match pour le bronze face à Tanja Jensen. La difficulté à se reconcentrer après l’émotion de la Marseillaise, explique sans doute les quelques 9 tirés en début de match. Sophie ne lâchait rien mais Jensen tenait bon. Le match montait en intensité à la 3ème volée avec 30 points de part et d’autre. Sophie Dodémont cédait encore un petit point sur la 4ème volée avant de finir à nouveau comme Jensen avec 30 points. Score final 146-144 en faveur de Jensen qui remporte le bronze.

Finale Bronze arc à poulies hommes
Pierre-Julien DELOCHE (FRA) – Federico PAGNONI (ITA)
Dernier match au menu des Tricolore pour la matinée, la petite finale opposant Pierre-Julien Deloche à l’Italien Pagnoni, 20èmemondial. Pagnoni allait se montrer intouchable, ne cédant qu’un point sur l’ensemble du match sur la première volée, tandis que Deloche entamait part 28, puis enchaînait les quatre dernières volées à 29 points. Score final : 149-144. Une 4ème place pour PJ, mais la satisfaction d’avoir su rester positif et engagé sur l’ensemble du match.

Pour Sophie Dodémont et pour Pierre-Julien Deloche, la saison n’est pas terminée ; ils disputeront fin septembre la finale de la Coupe du Monde à Samsun (Turquie).

Sophie Dodémont
« Je suis évidemment super heureuse de ce titre en mixte ; c’est ma troisième victoire de la saison avec trois partenaires différents. En arrivant sur le pas de tir, même si je souriais, je n’en menais pas large, mais je voulais au maximum profiter de tirer sur le terrain des finales. Nous sommes aussi là pour faire le spectacle et pour procurer du stress et du bonheur à ceux qui nous regardent. Cela a été très rapide entre la fin du podium et mon match individuel. Je suis arrivée sur le pas de tir un peu déconcentrée. Vivre ce match contre Tanja, j’ai trouvé ça super ; c’était serré et intense. Ily a évidemment un peu de déception de cette 4ème place… Cette saison, j’ai gagné six médailles en international. Il reste encore la Finale de la Coupe du Monde. »

Pierre-Julien Deloche
« Evidemment, c’est dommage d’avoir perdu notre finale par équipe. Je me suis tendu au moment de conclure. Je suis content de la manière dont j’ai tiré mon match individuel, même si le score n’y est pas. Maintenant je vais tout faire pour être prêt pour la finale de la Coupe du Monde. »

Sébastien Peineau
« On s’entraine tous les jours pour passer ce petit quart d’heure sur le pas de tir…C’est dommage, je fais trois 8 cette semaine, dont un me coûte mon match individuel et deux qui nous privent du titre. Pourtant j’étais bien au début du match, sur la fin j’ai voulu mettre plus d’intensité qui ont provoqué la douleur intercostale que je ressens depuis le début de la semaine. »

Jean-Philippe Boulch
« Après notre défaite par équipe, j’étais déçu, mais Sophie m’a bien aidé à me remettre dedans. C’est mon premier championnat d’Europe. Je repars avec deux médailles, une d’argent et l’or en mixte. C’est formidable !

Sébastien Brasseur
« On a beaucoup enchaîné ce matin, la matinée était très dense avec quatre matchs… À chaud, les résultats sont en demi-teinte avec une seule victoire. Par équipe, ils avaient le match en main, il y avait un peu de déception. Jean-Philippe a su se remobiliser sur le mixte. Sophie est arrivée rayonnante et fraîche sur le pas de tir. Ça a fait du bien ! Pour les matchs individuels, Sophie a à peine eu le temps de se changer avant de retourner sur le pas de tir après la cérémonie de remise des médailles par équipes. PJ a réussi à mieux s’exprimer que par équipe et à rester positif, mais son adversaire ne lui a pas laissé de chance en faisant 149. Il faut qu’il continue sur cette voie et avec la même détermination en vue de la Finale de la Coupe du Monde. La saison reste très positive pour l’arc à poulies. »

Article publié le 13/08/2016

Il avait promis qu’il ferait tout pour décrocher une médaille olympique, JC l’a fait. A 27 ans, Jean-Charles Valladont, le franc-comtois, licencié à Nîmes vient d’offrirrance et au tir à l’arc français une magnifique médaille d’argent décrochée au terme d’une journée haletante.

Il avait promis qu’il ferait tout pour décrocher une médaille olympique, JC l’a fait. A 27 ans, Jean-Charles Valladont, le franc-comtois, licencié à Nîmes vient d’offrir à la France et au tir à l’arc français une magnifique médaille d’argent décrochée au terme d’une journée haletante. 24 ans après la médaille d'or de Sébastien Flute à Barcelone et 8 ans après le bronze de l'équipe féminine à Pékin, Jean-Charles apporte au tir à l'arc français sa troisième médaille depuis le retour du tir à l'arc aux JO en 1972.

Vainqueur de Thamwong, le Thaïlandais en huitième de finale, de Nespoli, l’Italien en quart, de Van den Berg en demi-finale, il s’est incliné face au numéro 2 Mondial, le Coréen Ku Bonchan qui offre à son pays sa quatrième médaille d’or. Brady Ellison, déjà médaillé d’argent par équipe remporte le bronze.

Retour sur une journée sous haute tension.
1/8 de finale : 9h26 (14h26 heure française)

Il pleut sur le Sambodrome. Jean-Charles Valladont est opposé au Thaïlandais Witthaya Thamwong
Un match rondement mené par JC, qui en alignant trois volées à 29 points, s’impose 6-0.
Il rencontrera en quart de finale l’Italien Mauro Nespoli qui a déjà remporté deux médailles par équipe, une d’argent en 2008 et d’or en 2012.

Les 1/4 de finales
Sur les huit derniers archers en lice, les favoris sont globalement au rendez-vous, puisque cinq des huit premiers archers du tir de classement figurent parmi les prétendants au titre olympique.

Dans l’ordre Brady Ellison (USA), Sjef Van den Berg (NED), Ku Bonchan (KOR), Takaharu Furukawa (JPN) (médaillé d’argent à Londres), et notre Jean-Charles Valladont. Les trois autres quarts de finalistes sont également des archers renommés à commencer par le Coréen Lee Seungyun, l’Australien Taylor Worth et l’Italien Mauro Nespoli. 

1/4 de finale : 15h13 (20h13 heure française)
A un tour de tirer pour une médaille, le duel franco-italien s’annonce sous haute tension. 

Jean-Charles Valladont v. Mauro Nespoli.

Après un premier set remporté par Nespoli, Valladont s’accroche et revient dans le match, puis prend l’avantage 5-3. Sur le cinquième set sa dernière flèche tirée au 9 à quelques millimètres du 10 le prive de la victoire. Le barrage remporté 10-8 le propulse en demi-finale.

1/2 finale : 15h50 (20h50 heure française)
Jean-Charles affronte l’un des archers les plus en forme du moment, Sjef Van den Berg qui vient d’éliminer le Coréen Lee Seughyun. Même scénario qu’en quart, Van den Berg prend l’avantage 2-0 puis 3-1. A ce moment, le match bascule en faveur du Français qui continue à être régulier tandis que Van den Berg craque. Score final du match 7-3. Jean-Charles est en finale !

Dans le même temps les médias français ne savent plus où donner de la tête puisque les judokas Emilie Andéol et Teddy Riner décrochent leur qualification pour la finale !

La finale : 16h45 (21h45 heure française)
Le numéro 2 Mondial Ku Bonchan, vainqueur en demi-finale de Brady Ellison est un redoutable adversaire pour JC. Le vent s’est intensifié et devient piégeux. Ku démarre par un 30 contre 28 à Valladont et prend l’avantage 2-0 puis 4-0. Les deux hommes partagent le 3ème set 29-29, 5-1 puis Valladont remporte le 4ème set. Piégé par le vent JC démarre par un 8 contre un 9 à Ku. Il ne manque plus qu’un point au Coréen pour remporter l’or. Avec un 10 contre 8 à Valladont les jeux sont quasiment faits. JC finit en beauté avec un 10 et avec un 8 Ku remporte le set et le match. Score final 7-3. L’or revient au Sud-Coréen et Jean-Charles Valladont s’empare d’une magnifique médaille d’argent, tandis que le bronze revient à Brady Ellison. Un podium qui couronne dans l’ordre les numéros 2, 4 et 6 mondiaux ! Dans le même temps Emilie Andreol remporte l’or en judo et dans les minutes qui suivent c’est au tour de Teddy Riner.

Au moment de la remise des médailles l’écran de télé sur France 2 est partagé en 4, les médailles françaises crépitent ! C’est la plus belle soirée depuis le début des JO pour la France et ce n’est peut-être pas fini. Des millions de personnes ont suivi Jean-Charles Valladont sur son magnifique parcours à Rio. Jean-Charles vient de se faire un nom aux yeux du grand public… C’est ça la magie des JO !

Jean-Charles Valladont

C’est cool d’avoir réussi ce parcours ! C’est génial, magique !!! J’ai commencé à réaliser en descendant du podium, j’avais les larmes aux yeux. Là ça va encore mais quand je vais arriver au club France pour la tournée des médias et pour fêter ma médaille je pense que je vais prendre conscience de ce que j’ai fait !

Marc Dellenbach

Quelle belle journée ! C’est dommage sur la dernière volée Jean-Charles n’a pas assez anticipé le vent. Mais cette médaille d’argent c’est super, Jean-Charles était venu pour ça ! Ca va booster le tir à l’arc! Là on part au Club France et on va faire la tournée des médias. Jean-Charles ne réalise pas encore trop mais ça va venir au fil des heures.

Sébastien Flute

C’est magnifique ! On ne va pas bouder notre plaisir. C’est un beau parcours et même si Jean-Charles a bénéficié d’un tableau favorable, rien n’était fait d’avance. Il a été chercher ses matchs les uns après les autres et il bien su gérer les trois jours entre les deux premiers tours et aujourd’hui. Il a fait une super saison et il mérite cette médaille. Je repense aussi à Londres où nous étions ensemble dans les tribunes, c’était dur pour lui de ne pas avoir été sélectionné. Maintenant je me sens moins seul comme médaillé dans notre sport. 

Texte et propos recueillis par Laurence Frère

 

Article publié le 29/06/2017

Jean-Charles Valladont a été fait ce jeudi 28 juin Chevalier de l'Ordre National du Mérite par Thierry Maudet, ancien Directeur Général de l'INSEP, en présence d'invités et de l'actuel Directeur Général Ghani Yalouz.

La cérémonie a eu lieu à l'INSEP, dans la salle Sébastien Flute. Second ordre national après la Légion d'honneur, il a pour vocation de récompenser les « mérites distingués » et d’encourager les forces vives du pays. Jean-Charles Valladont a reçu cette distinction dans le cadre de sa médaille d'argent remportée aux Jeux Olympiques de Rio.

La Cérémonie a eu lieu à l'INSEP, à Paris, dans la Salle de Tir à l'Arc Sébastien Flute.

De gauche à droite : Thierry Maudet, Jean-Charles Valladont et Ghani Yalouz.

Les moments forts de la Cérémonie

Dans son discours, Thierry Maudet, ancien Directeur Général de l'INSEP, a énuméré les grands moments de la carrière de Jean-Charles, son palmarès, tout en mettant en lumière son implication au sein de la FFTA et de l'INSEP : 

"Jean-Charles est un sportif de très haut niveau. Il a été vice-champion olympique aux derniers JO à Rio en 2016, il a été champion d'Europe à Nottingham en Grande-Bretagne en 2016, vainqueur de nombreuses étapes de la Coupe du Monde (...) le palmarès de Jean-Charles, à titre individuel, est tout bonnement exceptionnel, surtout quand on connait la valeur des Sud-Coréens et la densité de leur effectif ou le génie d'un Brady Ellison."

"J'ai aussi toujours été impressionné par la qualité de sa relation avec les dirigeants et les bénévoles - élus et techniciens. Il est, à cet endroit, un atout pour la Fédération Française de Tir à l'Arc qui l'a bien compris (...) Jean-Charles a également su, en sa qualité de représentant des sportives et des sportifs au sein du Conseil d'Administration de l'INSEP, être le porte-parole de leurs attentes et de leurs besoins, tout en comprenant bien les enjeux, la stratégie et les contraintes de l'établissement."

Il reste simple et respectueux des autres.
Thierry Maudet

Jean-Charles Valladont, honoré et ému par cet hommage qui lui a été rendu, n'a pas manqué de rappeler que sa carrière se construit au quotidien avec ses équipiers de l'INSEP et de l'équipe de France. Sa médaille des Jeux Olympiques de Rio n'est qu'une étape dans son ojectif de remporter une nouvelle médaille, individuelle mais aussi par équipe, aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Les derniers athlètes et dirigeant en date à avoir reçu cette décoration sont Catherine Pellen, Bérengère Schuh, Virginie Arnold et Sophie Dodémont.

 

 

 
La persévérance de Sophie Dodemont
 
La première médaille française obtenue à Pékin l’a été dans
une discipline qui, dans notre région et surtout du côté de
Compiègne, est très développée.
 
En l’occurrence, il s’agit du Tir à l’Arc et là où il suit sûrement les épreuves devant son récepteur
de télévision, l’ancien président de la Fédération Française mais aussi du CROS de Picardie
François de MASSARY a certainement éprouvé une réelle émotion.
Depuis 1992, depuis la médaille d’or de Sébastien FLUTE, la France n’avait plus accédé à un
podium dans cette discipline.
L’équipe de France féminine au sein de laquelle figure une Picarde Sophie DODEMONT a donc
mis fin à une longue pénitence
Sophie DODEMONT est une vraie Picarde puisque née à Pont Sainte Maxence et elle a longtemps
pratiqué à Rieux, Fleurines et Compiègne.
Sophie a fait preuve d’une incroyable patience.
Songez qu’elle a failli aller aux JO de Barcelone en 1992 puis à ceux d’Atlanta en 1996.
A chaque fois, elle s’était retrouvée quatrième archère française et n‘avait pu gagner son billet.
Sophie ne s’est jamais découragée car d’autres auraient baissé les bras et auraient mis un terme à
leur carrière.
Il lui a donc fallu attendre 34 ans et bientôt 35 (elle est née le 30 août 1973) pour enfin, réaliser le
rêve de sa vie.
Elle a décroché le bronze, lors de l’ultime flèche qu’elle a du reste tirée. Il lui fallait au moins faire
un 8 sinon c’était encore une fois, une quatrième place.
Mais Sophie s’est bien concentrée et a obtenu le 8 synonyme de médaille de bronze.
Néanmoins, il convient de souligner que cette médaille de bronze ne sera pas comptabilisée dans
l’escarcelle picarde.
Parce que depuis maintenant une dizaine d’années, Sophie a dû quitter notre région et signer une
licence à Villiers le Bel dans le Val d’Oise.
La preuve supplémentaire que désormais nos meilleurs sportifs ne restent pas indéfiniment en
Picardie.
Sophie DODEMONT reste néanmoins attachée à la Picardie.
Elle fait honneur à son sport ce que n’a pas fait dimanche dernier, sur France 2, l’humoriste Guy
CARLIER qui a employé un ton plutôt moqueur au sujet de la carrure physique de Sophie ce qui
ne s’imposait nullement.
Ce même CARLIER voici quelques mois, s’était permis de se moquer des footballeurs de
Boulogne et notamment de l’ancien Amiénois PERRINELLE.
Ce même Guy CARLIER qui toujours dimanche sur France 2, a comparé le sport cycliste à un
sanatorium ambulant et a « descendu » le Picard Jimmy CASPER qui a été déclaré positif aux
corticoïdes lors du dernier Tour de France.
Le danger durant ces Jeux de Pékin est que les chaînes de télévision, sous couvert de la
concurrence, se mettent à parler de tout et de rien et parfois en oubliant l’essentiel : le sport.
Mais demander à Guy CARLIER de parler sérieusement de sport, c’est comme si on me demandait
de parler grande musique.
Lionel HERBET
Source photo : Fédération Française de Tir à l’Arc www.ffta.fr
 
 
 
Tir à l’Arc : des Picards à l’honneur
L’équipe de France féminine de tir à l’arc, médaillée de bronze à Pékin, est encadrée par deux Picards de souche : Benoît Dupin, Directeur Technique National, originaire du club de Rethondes et Marc Dellenbach, Entraîneur National, originaire du club de Compiègne. Philippe Bouclet, Président de la Fédération Française de Tir à l’Arc est également Président des Archers de Compiègne.
Sophie Dodemont, médaillée de bronze à Pékin avec l’équipe de France de tir à l’arc a débuté le tir à l’arc à l’âge de huit ans dans un club de l’Oise à Rieux.
Cette équipe de France féminine de tir à l’arc était encadrée par Benoît Dupin, Directeur Technique National, originaire du club de Rethondes (60) et Marc Dellenbach, Entraîneur National, originaire du club de Compiègne.
Ils ont tous les deux appris le tir à l’arc en Picardie pour ensuite le pratiquer à haut niveau.
Ils ont mis toute leur expérience de tireur au service de la profession sport.
La médaille de bronze des Françaises à Pékin est le juste retour de leur passion de toujours et de leur investissement de chaque instant.
De plus, Philippe Bouclet, Président de la Fédération Française de Tir à l’Arc est également Président des Archers de Compiègne.
  
L'Equipe de France Féminine de Tir à l'Arc a remporté aujourd'hui la première médaille française de ces JO de Pékin, en s'adjugeant la médaille de bronze.    
Bérengère Schuh, Virginie Arnold et Sophie Dodemont ont vaincu dans le match pour la 3ème place, l'Equipe de Grande Bretagne au terme d'un match haletant, sur le score de 203 points à 201.      
C'est la première médaille française en tir à l'arc depuis l'or remporté par Sébastien Flute à Barcelone en 1992. En 2004 à Athènes, les Françaises s'étaient classées 4èmes.
Le parcours des Françaises match après match
Pour en arriver là, les Françaises ont d'abord réalisé un superbe match face aux Polonaises en quart de finales. Menées de 7 points à la mi-parcours, elles finissaient magistralement pour s'imposer sur le score de 218 à 211 points et gagner ainsi leur place en demi-finale.       
Détentrices du record olympique l'espace de quelques minutes, les Coréennes annoncaient la couleur en le reprenant aussitôt en battant les Italiennes 231 points à 217.
La demi-finale disputée sous la pluie battante entre la France et la Corée du Sud, tourna vite à l'avantage de celles qui visent à Pékin leur 5ème titre olympique par équipe consécutif.     
Pendant que les Françaises commettaient quelques grosses erreurs, les Coréennes parvenaient à maintenir la qualité de leur tir.    
Restait à aller chercher la médaille de bronze face aux Britanniques Naomi Folkhard, Alison Williamson et Charlotte Burgess. Menées de 2 points après 6 flèches, les Françaises revenaient à égalité à mi match, avant d'aborder les 6 dernières flèches avec une mince avance d'un point.     
Alors que les Britanniques commettaient quelques erreurs, les Françaises marquaient 2 dix et accentuaient leur avance.     
Elles concluaient en maintenant leur tir. Sophie Dodemont concluait le match par un 8 qui suffisait au bonheur des Françaises.    
Elles pouvaient laisser éclater leur joie sur cette victoire 203 points à 201 face à la Grande Bretagne.
C’est le résultat de beaucoup de travail, mais surtout d’une équipe particulièrement soudée tout au long de la saison et de la préparation.
 
Aucune publicité à afficher.

Calendrier

RÉSULTATS

Aucun résultat à afficher.

PHOTOS

Coupe des Rondes (ex-Picardie)Coupe des Rondes (ex-Picardie)Coupe des Rondes (ex-Picardie)Coupe des Rondes (ex-Picardie)Coupe des Rondes (ex-Picardie)

PROCHAIN ÉVÈNEMENT

Aucun évènement à afficher.