Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
LES JEUX OLYMPIQUES

LES JEUX OLYMPIQUES


groupesToute l'association

 

 

 

 
La persévérance de Sophie Dodemont
 
La première médaille française obtenue à Pékin l’a été dans
une discipline qui, dans notre région et surtout du côté de
Compiègne, est très développée.
 
En l’occurrence, il s’agit du Tir à l’Arc et là où il suit sûrement les épreuves devant son récepteur
de télévision, l’ancien président de la Fédération Française mais aussi du CROS de Picardie
François de MASSARY a certainement éprouvé une réelle émotion.
Depuis 1992, depuis la médaille d’or de Sébastien FLUTE, la France n’avait plus accédé à un
podium dans cette discipline.
L’équipe de France féminine au sein de laquelle figure une Picarde Sophie DODEMONT a donc
mis fin à une longue pénitence
Sophie DODEMONT est une vraie Picarde puisque née à Pont Sainte Maxence et elle a longtemps
pratiqué à Rieux, Fleurines et Compiègne.
Sophie a fait preuve d’une incroyable patience.
Songez qu’elle a failli aller aux JO de Barcelone en 1992 puis à ceux d’Atlanta en 1996.
A chaque fois, elle s’était retrouvée quatrième archère française et n‘avait pu gagner son billet.
Sophie ne s’est jamais découragée car d’autres auraient baissé les bras et auraient mis un terme à
leur carrière.
Il lui a donc fallu attendre 34 ans et bientôt 35 (elle est née le 30 août 1973) pour enfin, réaliser le
rêve de sa vie.
Elle a décroché le bronze, lors de l’ultime flèche qu’elle a du reste tirée. Il lui fallait au moins faire
un 8 sinon c’était encore une fois, une quatrième place.
Mais Sophie s’est bien concentrée et a obtenu le 8 synonyme de médaille de bronze.
Néanmoins, il convient de souligner que cette médaille de bronze ne sera pas comptabilisée dans
l’escarcelle picarde.
Parce que depuis maintenant une dizaine d’années, Sophie a dû quitter notre région et signer une
licence à Villiers le Bel dans le Val d’Oise.
La preuve supplémentaire que désormais nos meilleurs sportifs ne restent pas indéfiniment en
Picardie.
Sophie DODEMONT reste néanmoins attachée à la Picardie.
Elle fait honneur à son sport ce que n’a pas fait dimanche dernier, sur France 2, l’humoriste Guy
CARLIER qui a employé un ton plutôt moqueur au sujet de la carrure physique de Sophie ce qui
ne s’imposait nullement.
Ce même CARLIER voici quelques mois, s’était permis de se moquer des footballeurs de
Boulogne et notamment de l’ancien Amiénois PERRINELLE.
Ce même Guy CARLIER qui toujours dimanche sur France 2, a comparé le sport cycliste à un
sanatorium ambulant et a « descendu » le Picard Jimmy CASPER qui a été déclaré positif aux
corticoïdes lors du dernier Tour de France.
Le danger durant ces Jeux de Pékin est que les chaînes de télévision, sous couvert de la
concurrence, se mettent à parler de tout et de rien et parfois en oubliant l’essentiel : le sport.
Mais demander à Guy CARLIER de parler sérieusement de sport, c’est comme si on me demandait
de parler grande musique.
Lionel HERBET
Source photo : Fédération Française de Tir à l’Arc www.ffta.fr
 
 
 
Tir à l’Arc : des Picards à l’honneur
L’équipe de France féminine de tir à l’arc, médaillée de bronze à Pékin, est encadrée par deux Picards de souche : Benoît Dupin, Directeur Technique National, originaire du club de Rethondes et Marc Dellenbach, Entraîneur National, originaire du club de Compiègne. Philippe Bouclet, Président de la Fédération Française de Tir à l’Arc est également Président des Archers de Compiègne.
Sophie Dodemont, médaillée de bronze à Pékin avec l’équipe de France de tir à l’arc a débuté le tir à l’arc à l’âge de huit ans dans un club de l’Oise à Rieux.
Cette équipe de France féminine de tir à l’arc était encadrée par Benoît Dupin, Directeur Technique National, originaire du club de Rethondes (60) et Marc Dellenbach, Entraîneur National, originaire du club de Compiègne.
Ils ont tous les deux appris le tir à l’arc en Picardie pour ensuite le pratiquer à haut niveau.
Ils ont mis toute leur expérience de tireur au service de la profession sport.
La médaille de bronze des Françaises à Pékin est le juste retour de leur passion de toujours et de leur investissement de chaque instant.
De plus, Philippe Bouclet, Président de la Fédération Française de Tir à l’Arc est également Président des Archers de Compiègne.
  
L'Equipe de France Féminine de Tir à l'Arc a remporté aujourd'hui la première médaille française de ces JO de Pékin, en s'adjugeant la médaille de bronze.    
Bérengère Schuh, Virginie Arnold et Sophie Dodemont ont vaincu dans le match pour la 3ème place, l'Equipe de Grande Bretagne au terme d'un match haletant, sur le score de 203 points à 201.      
C'est la première médaille française en tir à l'arc depuis l'or remporté par Sébastien Flute à Barcelone en 1992. En 2004 à Athènes, les Françaises s'étaient classées 4èmes.
Le parcours des Françaises match après match
Pour en arriver là, les Françaises ont d'abord réalisé un superbe match face aux Polonaises en quart de finales. Menées de 7 points à la mi-parcours, elles finissaient magistralement pour s'imposer sur le score de 218 à 211 points et gagner ainsi leur place en demi-finale.       
Détentrices du record olympique l'espace de quelques minutes, les Coréennes annoncaient la couleur en le reprenant aussitôt en battant les Italiennes 231 points à 217.
La demi-finale disputée sous la pluie battante entre la France et la Corée du Sud, tourna vite à l'avantage de celles qui visent à Pékin leur 5ème titre olympique par équipe consécutif.     
Pendant que les Françaises commettaient quelques grosses erreurs, les Coréennes parvenaient à maintenir la qualité de leur tir.    
Restait à aller chercher la médaille de bronze face aux Britanniques Naomi Folkhard, Alison Williamson et Charlotte Burgess. Menées de 2 points après 6 flèches, les Françaises revenaient à égalité à mi match, avant d'aborder les 6 dernières flèches avec une mince avance d'un point.     
Alors que les Britanniques commettaient quelques erreurs, les Françaises marquaient 2 dix et accentuaient leur avance.     
Elles concluaient en maintenant leur tir. Sophie Dodemont concluait le match par un 8 qui suffisait au bonheur des Françaises.    
Elles pouvaient laisser éclater leur joie sur cette victoire 203 points à 201 face à la Grande Bretagne.
C’est le résultat de beaucoup de travail, mais surtout d’une équipe particulièrement soudée tout au long de la saison et de la préparation.
      
Lorsque vous voyez la photo, cliquez et remontez tout en haut du document, vous la verrez en grand.
Aucune publicité à afficher.

Calendrier

RÉSULTATS

Aucun résultat à afficher.

PHOTOS

Salle BEAUVAISSalle BEAUVAISSalle BEAUVAISSalle BEAUVAISSalle BEAUVAIS

PROCHAIN ÉVÈNEMENT

Aucun évènement à afficher.